Sur le fil

Chorégraphie et mise en scène : Evelyne Le Pollotec

Danseuses : Susanne Epstein ou Evelyne Le Pollotec, Delphine Pain, Nathalie Vénuat
Musiciens : Maxime Fiorani, Laurence Vialle - Création sonore : Damien Fiorani - Costumes : Odile Marti - Lumières : Cyril Hamès
Public : pour enfants de 4 à 10 ans - Durée : 50’

Une coproduction de la Compagnie Abel et l’Espace Germinal de Fosses – Val d’Oise

A propos

« Un son n’a pas de jambe pour se tenir debout » John Cage


Pièce chorégraphique élargie à d’autres champs artistiques - elle s’appuie sur une collaboration avec deux musiciens de musique ancienne –

vièle, violon, percussions – avec en contrechamp une création sonore contemporaine et une création de costumes. La proposition initiale pour chacun fut l’équilibre jusqu’au déséquilibre.
Axe – trouver, conserver, sortir de l’axe - corporellement, musicalement. Jouer avec l’équilibre – rencontrer les limites, découvrir les tensions, en jouer. Soutenir – maintenir – ne pas relâcher –
A contrario, trouver dans le corps, dans l’esprit, cet espace du « céder le passage », du «  laisser faire » dans le jeu des tensions qui maintiennent un corps sur la verticale… un corps mobile, un corps dansant… puis aller plus loin encore… aller jusqu’à l’abandon, jusqu’à la perte, jusqu’à la rupture de
l’équilibre… A partir de là, sont apparus trois caractères comme trois personnages, trois histoires poétiques singulières et communes à tous.

Jeu de rencontres, de hasard, dans cet espace-même où se mêlent influences, divergences, réciprocités et où la singularité de chacun est envisagée au sens de la complémentarité.

Lieux de diffusion :


Espace Germinal de Fosses – Paris /Le Regard du Cygne / Centre Jean Verdier / Mathis - Savigny le
Temple – Magny en Vexin Festival Lez’art dans la rue -

fleches retour.png