J'ai pas sommeil

Dernière parie du dyptique "à la maison" : 40'

Coproduction avec la ville d'Aubervilliers, le conservatoire de Région Aubervilliers - La Courneuve et le soutien du CND pour l'accueil studio.

Création au théâtre Renaudie - Aubervilliers

Conception : Evelyne Le Pollotec - Chorégraphie et interprétation : Evelyne Le Pollotec  - Delphine Pain  - Nathalie Vénuat

Univers sonore : Damien Fiorani & Evelyne Le Pollotec

Lumières : Cyril Hamès - Décors et objets : Betty Meissonnier 

1/6
fleches retour.png

J'ai pas sommeil

Dans cette  pièce, la compagnie continue sa démarche à savoir d’investir avec la danse, la maison, le lieu où l’on vit, où l’on grandit, où l’on construit sa personne.

Dans « Chocolate squares » on se trouvait dans la cuisine et nous voici maintenant dans la chambre, lieu intime, avec ses coins et ses recoins, chargés de jeux, de rêves, d’histoires.

Lieu ou l’on s’oublie pour mieux se retrouver soi-même, protégé par on ne sait quelle magie, des devoirs et des obligations habituels du monde extérieur. Sorte de grotte, endroit privilégié, où l’on vient se réfugier pour conquérir sa liberté. 

 

Mais que se passe-t-il dans ces chambres, le soir à la tombée de la nuit, quand vient le moment de se coucher, de s’endormir ? Que se passe-t-il physiquement, au moment où le corps s’abandonne ? Quel chemin à parcourir de l’état de veille au sommeil ? Et pourquoi ne vient-il pas toujours si simplement ?


Et là, que se passe-t-il encore entre la lumière tamisée du chevet et les ombres qu’immanquablement elle crée ? Qu’évoquent-elles donc ?


Cette pièce non narrative se décline davantage sur le mode sensoriel et nous entraîne dans les torpeurs de la nuit parfois, mais aussi dans la douceur des rêves et du repos.
La danse naît des perceptions sensibles de la physicalité du corps, de l’imaginaire aussi, à ce moment singulier du jour à la nuit.